L'actualité en continu du pays de Brive


Ateliers de chant du Festival de la Vézère… On-line !

Comme chaque année le Festival de la Vézère propose des actions d’éducation artistique et culturelle à des classes d’élèves (écoles et collèges).  Des enfants de Brive et de Corrèze, âgés de 8 à 14 ans,  peuvent ainsi découvrir et pratiquer le chant choral en compagnie d’artistes professionnels internationaux. Mais crise sanitaire oblige, il a fallu cette fois adapter le dispositif…

 

L’action a commencé il y a 6 ans. Le but était de faire découvrir la musique classique et en particulier le chant choral aux enfants. D’abord pour leur plaisir, pour développer leur imagination, pour vivre la musique de façon concrète, pour rencontrer des artistes professionnels. Et puis  également pour se produire en spectacle. C’est l’aboutissement d’un projet de classe complet : se présenter devant les familles, vivre le trac de la scène, la préparation, les coulisses… Vivre une expérience musicale de A à Z !

Cela a grandi petit à petit. Au début, c’était seulement 30 enfants des centres socioculturels. Et rapidement, il y a eu l’adhésion du Collège d’Uzerche, et puis au fil des années, d’autres établissements. L’effectif est monté jusqu’à 450 enfants en 2020 (École Lucie Aubrac Brive, École des Buges Uzerche, Collège Jean Moulin Brive, Collèges Allassac, Objat et Uzerche, Club Courteline, Centres socioculturels et Conservatoire Brive). Un grand concert devait avoir lieu aux 3 provinces, qui n’a pas pu se produire, COVID oblige. Cette année, l’organisation a dû réduire un peu, étant donné le contexte. Mais il y a quand même 200 enfants qui participent au projet.

C’est vraiment un projet de classe ! Qui fonctionne de plus sur 3 ans. En général, les enfants viennent en CM2, puis reviennent en 6ème et en 5ème. Sur 3 années, on peut voir ainsi l’évolution d’une classe d’âge. Les enfants acquièrent de la maturité, vocale et comportementale par rapport au chœur. Ils sont de plus en plus à l’aise. L’idée c’est peut-être aussi de retrouver ces enfants dans quelques années au Festival. Alors qu’à priori, ils sont au départ un peu loin du genre, c’est avec cette pédagogie par la pratique qu’ils découvrent peu à peu la musique classique. Il y a de plus un mélange des répertoires, avec aussi bien du Beatles que du Bach. C’est vraiment très varié ! Y compris cette année.

C’est avec Apollo5 (qui fait partie de VOCES8) que les enfants répètent. Ce sont des artistes de renom basés à  Londres, avec une grande culture du chant choral, qui font des tournées aux Etats-Unis, qui sont vraiment des artistes professionnels, et qui en même temps ont développés une pédagogie vraiment particulière, où il y a beaucoup de participation, des échauffements corporels et musculaires, du travail de synchronisation, du travail de rythme. Une méthode globale qui a tout de suite plu au festival de la Vézère pour ce qu’elle apporte aux enfants. Ils sont en quelque sorte à l’avant-garde de ce qui se fait dans le domaine. On les retrouve normalement à la fin des projets pour les concerts.

Le groupe a découvert certaines chansons au mois de janvier au cours de la première session. Ils ont répété entre temps en classe avec leur professeur d’éducation musicale au collège et un professeur détaché du conservatoire de Brive pour intervenir en milieu scolaire pour l’école primaire. Ils répètent à nouveau au cours d’une seconde session avec les artistes tout en découvrant de nouvelles chansons.

Il va y avoir une 3ème session début mai pour de nouveau répéter et se caler pour un éventuel concert. En français mais aussi en anglais ce qui permet de faire intervenir le prof de langue au Collège. Un projet vraiment global ! Et une ouverture sur le monde. Les enfants qui peuvent avoir des difficultés dans les apprentissages standards, s’épanouissent dans le chant. Et ceux qui ont la chance d’être bilingues deviennent les « interprètes » pour leurs copains. C’est aussi l’occasion de venir dans un auditorium ou au théâtre de Brive, faire découvrir des lieux de culture, et se mélanger aux autres.

La particularité c’est que cette année, ce n’est pas à Brive mais à l’auditorium Sophie Dessus d’Uzerche, ce sont des groupes plus réduits pour respecter les mesures sanitaires, et l’échange avec les artistes se fait EN VISIO ! (Le même Zoom que les parents utilisent pour le travail) Tous les ans, les artistes viennent habituellement à Brive et en Corrèze. Adapter ce dispositif « à  distance » demande beaucoup d’énergie aux intervenants, Apollo5 s’est complètement réinventé pour l’occasion,  et a développé des trésors d’ingéniosité pour faire de ces difficultés des opportunités nouvelles. Quant aux enfants ils restent eux très à l’aise devant un écran (merci la régie spectacle de l’auditorium mobilisée pour l’occasion). Ça ne remplace pas le contact direct, mais tout le monde joue le jeu. Avec un vidéoprojecteur puissants, des ordinateurs et des caméras, des micros, une bonne connexion Internet… tout est encore possible !

Normalement, c’est prévu fin mai. Deux concerts. En présence des artistes…mais tout reste encore en suspens du fait des circonstances. Nul ne le sait aujourd’hui.

Pour les enfants c’est bien de faire un concert final, avec ou sans les artistes, avoir un rendu c’est l’aboutissement du travail. Mais l’essentiel de l’expérience se fait pour le moment dans l’échange avec les artistes « en live ou on line ». Même dans ces conditions ça reste une expérience originale. Les écoles et collèges, les centres socioculturels et les intervenants restent très enthousiastes. Ce projet est un plus, surtout en ces temps de disette culturelle

Programme de cette année :

Song Seven – Si Le Le (Bobby Mc Ferrin)

Westminster Quarters – Big Ben (Blake Morgan)

Here Comes the Sun (The Beatles)

There’s a River (Rose Sanders)

Le Plat Pays (Jacques Brel)

Human (Rory Graham – Jamie Hartman)

 

 

Xavier HARISMENDY, Vidéo : Raphaël JOSSE

Xavier HARISMENDY, Vidéo : Raphaël JOSSE

Laisser un commentaire

5 × cinq =