L'actualité en continu du pays de Brive


ANRU Rivet : les travaux de déconstruction ont commencé

Le renouvellement urbain de Rivet est entré dans sa phase concrète. Le chantier a commencé par le plus haut du quartier avec la déconstruction du bâtiment Musset vieux de plus de 40 ans et des garages avoisinants. L’espace ainsi libéré accueillera une aire de jeux pour enfants et des agrès sportifs. En septembre débutera également la réhabilitation de la place des Arcades.

Le quartier de Rivet bénéficie d’un programme de renouvellement urbain ANRU de 15 millions d’euros dont 10 pour l’habitat. Un projet lourd qui a nécessité 2 années d’études et de concertations. Mardi avait d’ailleurs lieu la réunion publique présentant le projet définitif aux habitants et commerçants. “C’est un projet concerté avec la population”, insistait le maire Frédéric Soulier qui a ensuite visité avec le préfet Frédéric Veau le chantier de désamiantage en cours. Comme aux Chapélies, ce renouvellement urbain va entièrement redessiner le quartier mêlant déconstructions, réhabilitations et nouveaux espaces publics. Au total, plus de 400 logements vont être réhabilités sur 5 ans, jusqu’en 2023.

Pour ce faire, deux barres vont être déconstruites. Le chantier a commencé par le bâtiment Musset datant de 1975. Le désamiantage est en cours. La déconstruction qui va suivre dans l’été, permettra de récupérer différents matériaux. Les garages avoisinants vont également être démolis. À partir de septembre débutera alors le réaménagement de l’espace ainsi libéré. Il accueillera une belle aire de jeux pour enfants qui fait défaut dans le quartier ainsi qu’une zone équipée d’agrès sportifs dans le cadre de la Politique sport santé de la Ville. “On répond à une réelle attente des habitants“, explique commente Michaël Jarry, chef de projet Politique de la ville et ANRU. L’idée est aussi de “créer du lien et des cheminements”.

La deuxième barre, Rabelais, située en face, sera quant à elle déconstruite à la fin du projet en 2023, ouvrant l’espace à “une programmation immobilière avec des petites entités résidentielles, pouvant intéresser un promoteur ou Brive habitat”. Sur l’ensemble du quartier, treize autres bâtiments vont ainsi être rénovés, de façon intermédiaire ou lourde, nécessitant ou pas du relogement temporaire.

À la rentrée de septembre, les travaux vont également débuter place des Arcades, point névralgique du quartier. Les 84 logements qui enserrent la place, vont être réhabilités, avec reprise des façades, des communs et amélioration énergétique. “C’est un vrai enjeu et un sujet prioritaire: proposer des logements à faible loyer et à faibles charges”, souligne le maire. “L’ensemble du parc va être monté en étiquette énergétique de D à B.” L’espace public va également être entièrement rénové, avec dépavage complet de la place. “Le nouveau pavage rependra les formes en arcades de la place. L’aménagement sera dans le même esprit que celui autour de la collégiale dans le cœur de ville, avec de la végétalisation, des jardinières qui servent aussi de bancs…” détaille le chef de projet.

Rappelons que ce programme fédère de nombreux acteurs partenaires dont l’État, l’ANRU, Action logement, l’Agglo, la Ville, la CAF, le Département, Brive habitat… La Ville en est le maître d’ouvrage et l’Agglo le porteur de projet dans le cadre de la politique de la ville sur les quartiers prioritaires.

 

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Diarmid COURREGES

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Diarmid COURREGES

Laisser un commentaire