L'actualité en continu du pays de Brive


À Rivet, le nouvel équipement public central prend forme

C’est une pose de première pierre symbolique qui a eu lieu en fin de matinée, devant un bâtiment déjà sorti de terre. La cérémonie a permis de prendre la mesure de l’avancée de cette construction écoresponsable qui va permettre de réunir en un seul lieu le multi accueil, le centre socio culturel et une salle d’activités. L’ouverture est prévue pour septembre 2023.

“Nous sommes très fiers d’utiliser des matériaux qui proviennent d’un rayon de 120 à 150km. Nous travaillons avec du chêne du Limousin, du Douglas de forêt bio certifié, des pierres des carrières de Nespouls…”, a détaillé l’architecte Pierre Migot, après que le maire et président l’Agglo Frédéric Soulier et le nouveau préfet Étienne Desplanques aient maçonné de concert la “première pierre”.

Que les matériaux soient géo sourcés, n’est pas la seule satisfaction de ce chantier respectant le calendrier. “Nous avons pensé le bâtiment dans une conception bioclimatique.” Pas de clim, donc, mais une ventilation naturelle avec des flux d’air, des toitures qui cassent le soleil d’été, font rentrer celui d’hiver, des ouvertures hautes pour rafraichir les nuits. Même souci pour privilégier une lumière naturelle.

“Nous avons prévu une surface importante de panneaux solaires pour être en autonomie de consommation. Une cuve de récupération des eaux de pluie permettra également d’alimenter les sanitaires et l’arrosage des espaces verts.” Le bâtiment sera extrêmement performant et confortable, ce qui répond aux exigences de restrictions énergétiques que nous allons devoir tous mettre en place. Il offrira aussi un joli panorama  sur la ville.

« Rivet poursuit sa mue », se réjouit Frédéric Soulier. Satisfait de cette signature architecturale, le maire et président d’Agglo (maître d’œuvre sur ce dossier), a souligné aussi l’intérêt fonctionnel de ce futur équipement qui regroupera en un seul lieu des services publics aujourd’hui dispersés: le centre socioculturel éclaté sur pas moins de six sites, le multi accueil Les Lutins et une salle multi activités pour accueillir public et associations. « Cette construction permettra une offre renforcée pour la petite enfance avec 40 berceaux pour accueillir une centaine d’enfants sur l’année. »

Christophe Delpeyroux, président de la CAF de la Corrèze, a qualifié de « désenclavement » ce « dispositif cohérent et fédérateur » qui « contribue à l’accès égal de toutes les familles à des services publics ». Cette réalisation qui implique de nombreux partenaires (État, ANRU, Polygone, Département, Brive habitat, CAF, Agglo, Ville), s’élève à 3 millions d’euros et s’insère dans une opération monumentale de rénovation urbaine du quartier enchainant depuis 2018 déconstruction de bâtiments, réhabilitation de plus de 400 logements, rénovation de place, nouveaux espaces publics… Une opération qui se double de clauses d’insertion dans la réalisation des différents chantiers.

« Du beau, du juste, du durable », a résumé le préfet qui a salué une réhabilitation exemplaire. « Il était nécessaire de réinvestir dans ce quartier pour le moderniser. » Et de lister : « Chapélies en 2008, aujourd’hui Rivet, très bientôt Gaubre et Tujac. À Brive, la rénovation urbaine, c’est du concret et c’est efficace.”

 

Sur ce sujet, vous pouvez consulter nos précédents articles:

 

 

 

 

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire

1 × quatre =