L'actualité en continu du pays de Brive


La foire des rois, gourmandise et convivialité

Succès au rendez-vous pour la foire grasse, dite des rois, de ce matin. Beaucoup de clients, beaucoup de producteurs, des trufficulteurs primés, la traditionnelle galette et du folklore, tous les ingrédients d’un moment réussi.

La file d’attente sous la halle Brassens ne s’est guère clairsemée ce matin. Enregistrement, préparation des produits, étiquetage, sertissage, puis, en bout de chaîne, l’autoclave, pour la stérilisation des boîtes serties, les bénévoles qui chaque année participent à ce rendez-vous n’ont pas chômé, ni boudé leur plaisir de voir autant de monde devant leur étal. C’est en effet, semble-t-il, un nouveau record qui a été battu lors de cette foire des rois, avec plus de 2000 foies stérilisés. De quoi agrémenter quelques repas de familles dans l’avenir.

A quelques mètres de la chaîne de préparation des boîtes, c’est la truffe, reine de cette foire des rois, qui est à l’honneur. Plusieurs producteurs sont là, du Causse ou des départements limitrophes. Tous ont vu passer un jury. La foire des rois est, en effet, l’occasion d’une foire primée à la truffe fraîche. Trois producteurs ont été distingués et les récompenses ont été remises par la première adjointe, Patricia Bordas, et par le sous-préfet, Guy Mascrès, tous 2 visiblement ravi d’être là. Le premier prix a été décerné à Stéphane Foissac de Chartrier Ferrière, le second à Jean-Pierre Vaujour d’Yssandon, et le troisième à Michel Joffre.

L’accordéon et la cabrette des “Pastoureaux du Pays de Brive” ont accompagné la sortie de scène des récompensés. Elle a précédé la traditionnelle galette, distribuée par les élus et les organisateurs de la foire des rois.  Là aussi, l’affluence était pour le moins importante.

Petits et grands, jeunes et moins jeunes, ont pioché allègrement un maximum de parts dans les plateaux tendus vers la foule, goûtant ainsi, en même temps une excellente frangipane, et un bon moment de convivialité.

Patrick MENEYROL

Patrick MENEYROL

Laisser un commentaire