L'actualité en continu du pays de Brive


20 commerces brivistes labellisés par la Chambre de commerce

pano tablee

Jean-Louis Nesti récompensait cet après-midi 20 commerçants brivistes qui ont passé avec succès les épreuves pour obtenir le label “Préférence commerce”. Une démarche qualité engagée par ces boutiques pour être plus performantes en terme d’accueil de leur clientèle, une preuve de dynamisme.

intro remise diplomes commerçantsLa marque “Préférence commerce” est déposée par CCI France et vise à distinguer les professionnels, tous types de commerces, qui répondent à un certain nombre de critères qualité définis au plan national. Depuis 2011, 225 entreprises corréziennes ont bénéficié de ce service et obtenu cette distinction “qualité”. Cette année, ils étaient 30 en Corrèze, dont 20 à Brive, à s’être portés volontaires pour être testés et tenter d’obtenir ce label. Pour le président Nesti, “ce volontariat dans cette démarche de reconnaissance est, avant tout, une preuve d’ouverture d’esprit, de remise en question et de volonté de progrès de la part du commerçant qui s’y engage”.

Le parcours est en effet relativement ardu, avec des tests essentiellement basés sur le système du client mystère. le contenu du sacUn homme, une femme, qui entre dans le magasin en question et joue au client en basant son attitude sur un référentiel bâti sur 3 axes principaux, eux-mêmes déclinés en 63 points d’évaluation. Il faut, pour obtenir le label, avoir au moins 80% de points positifs. Il s’agit de juger essentiellement la qualité du lieu de vente, de la qualité de l’accueil physique du client, mai aussi, et peut-être même surtout, de la qualité de son accueil également au téléphone. C’est en effet sur ce dernier point que souvent les différences se font. Beaucoup d’études clientèle tendent ainsi à indiquer que c’est souvent au téléphone que la qualité de service se détériore. Ce client mystère rédige ensuite un rapport d’évaluation qui donne lieu, ou non, à une labellisation du commerce.

les sacs“Préférence commerce” est voulu comme un outil de progrès pour les commerçants car, comme l’a souligné le président de la CCI, “il serait imprudent d’ignorer les évolutions des habitudes de consommation or, la concurrence est telle qu’elle nécessite non seulement l’adaptation, mais aussi l’anticipation de ces évolutions”. Ce label, que les lauréats vont apposer sur leurs vitrines répond à cette exigence, la qualité étant devenue un critère incontournable, notamment pour le commerce de proximité.

 

 

Patrick MENEYROL

Patrick MENEYROL

Laisser un commentaire