L'actualité en continu du pays de Brive


11 Novembre: la der du Centenaire

11 novembre, dernière commémoration de ce Centenaire. Il y avait beaucoup de monde ce matin autour du monument de la Victoire pour rendre hommage aux poilus de 14-18. Il y a un siècle, le 11 novembre était signé l’armistice de cette guerre que l’on croyait être la “der des ders”. Après la cérémonie, à 11h, heure effective du cessez-le-feu, les coches se sont mises à retentir à la volée pendant 11 minutes. Ultime hommage.

Pas une ville, un village, une famille qui n’ai été épargné par ce premier conflit mondial. “14-18, c’était la grande guerre, 14-18, ils ont vécu l’enfer, 14-18, c’était la grande guerre, 14-18, la folie meurtrière”, reprenaient en cœur les élèves de l’école Roger Gouffaut. Leur poème a été suivi par un texte rédigé cette fois par des collégiens de d’Arsonval.

Il y a eu aussi les chants interprétés par les Petits chanteurs de la Maîtrise de l’ensemble scolaire Edmond Michelet accompagnés par l’Harmonie municipale Sainte-Cécile, une allocution du colonel Hugues Perot rappelant les faits d’armes du régiment briviste. “Près de 3.000 poilus des 126e et 326e régiments d’infanterie n’ont jamais revu leur Corrèze. Leur sacrifice nous encourage à relever les défis d’aujourd’hui.” Une jeune étudiante de la faculté de droit a lu un poème dédié au 126 à l’occasion de son retour à Brive le 10 août 1919, encore plusieurs longs mois après ce cessez-le-feu…

Officiels, militaires, porte-drapeaux, élèves, habitants… Toutes les générations présentes se sont retrouvées dans ce recueillement marqué de sonneries, dépôts de bougies, de fleurs et de gerbes, minute de silence pour finir par entonner ensemble La Marseillaise. La commémoration s’achève avec ce dernier hommage. Le souvenir, lui, demeure.

 

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Diarmid COURREGES

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Diarmid COURREGES

Mot clé

Laisser un commentaire