L'actualité en continu du pays de Brive


10 ans plus tard, Brive Plage devient Brive Festival

Ils voulaient quelque chose de spécial pour annoncer la programmation de la 10e édition de leur festival. L’équipe de l’office de tourisme de Brive s’est ainsi rapprochée de l’usine numérique Le 400 et a proposé un point presse en forme d’émission réalisée dans les conditions du direct (prochainement en ligne sur le site du festival). L’occasion aussi de dresser le bilan des 10 ans (déjà) de ce petit festival devenu grand.

Test micro, ok ! Le point presse organisé ce matin au 400 a pris la forme d’une émission de radio! Une heure de direct. Une heure pour présenter la programmation de la 10e édition (à lire ici) et pour tirer le bilan d’une  manifestation qui a bien grandi.

Autour de la table, oreillettes en place, visages tendus vers les micros Henri Peyrat, president de l’office de tourisme, Stéphane Canarias, directeur et Philippe Nauche, député-maire de Brive. “On a commencé ce qui était au départ de l’animation estivale avec beaucoup d’envie”, se souvient Stéphane Canarias. Puis, l’événement a grossi. Jusqu’à devenir l’un des événements musicaux immanquables en Limousin, jusqu’à devenir un véritable festival.

Un tournant festivalier initié en 2008. “A notre arrivée, nous avons souhaité faire évoluer différemment l’événement”, a expliqué Philippe Nauche, “étendre sa gratuité, l’allonger d’une semaine et surtout, le faire évoluer vers une dimension festivalière.” Ainsi, il y a deux ans, le changement avait été amorcé avec l’organisation de deux soirées de concerts, repris l’année d’après sur trois soirées.

C’est à cause de ce mouvement assumé et affirmé vers une dimension festivalière que les programmateurs ont souhaité faire évoluer l’intitulé de la manifestation. Brive Plage devient Brive Festival. L’affiche de cette année rend également compte du virage opéré. C’est une glace (pour rappeler quand même le côté plage, estival!) en forme de guitare, parce que la musique est bien le cœur de l’événement. Une musique éclectique dans laquelle chacun peut se retrouver et une offre accessible grâce à des pass notamment. “15 heures de concert en 3 jours en 2012, ce n’est pas rien!”, note le directeur qui ajoute: “D’ailleurs, sur 16 jours, on a reçu plus de 70.000 visiteurs l’an dernier.”

Brive Festival, c’est cette année un budget de 850.000 euros“, a aussi rappelé Henri Peyrat, “subventionné à hauteur de 32% notamment par la Ville (16%) et l’Agglo (10,5) ainsi que par de nombreux partenaires privés. 37% du budget provient aussi de nos recettes propres grâce à la billetterie et la buvette.”  Brive Festival, ce sont aussi et surtout des concerts, payants, mais aussi gratuits. Il y en aura plus de 30 cet été avec des artistes du cru. “Nous souhaitons promouvoir et aider les jeunes artistes locaux en mettant à leur disposition la scène, la technique et le public du festival”, a rappelé Stéphane Canarias. Brive Festival 2013, ce seront enfin des moments conviviaux et familiaux à partager: “A ma connaissance, nous sommes le seul festival qui joue de la musique les pieds dans le sable et qui accueille un si grand nombre d’enfants, dans une ambiance décontractée, entourée de palmiers.” C’est cela Brive Plage. Pardon, Brive Festival!

Jennifer BRESSAN

Jennifer BRESSAN

Laisser un commentaire